content top

Sarre : un « oui » timide

On s’est peu passé la bague au doigt, l’année dernière, en Sarre. Le nombre des mariages a été en baisse sensible : sans doute un effet de la crise. Des paramètres bien cachés jouent en faveur de certaines villes comme dans le district de Neunkirchen, où – on ne sait pas pourquoi – on dit plus « oui » que dans le reste de la Sarre. Enfin, on se marie de plus en plus tard : à plus de 28 ans pour les femmes et plus de 31 ans pour les hommes en moyenne.

Share

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *